Vendre aux enchères

Vendre aux enchères

1. Faire expertiser et estimer son bien

Expertise

Pour vendre un bien aux enchères, il suffit de prendre contact avec nous.

Après avoir convenu d'un rendez-vous, dans nos bureaux, à votre domicile, ou par email nous vous donnerons une première estimation, et  nous vous conseillerons sur l'opportunité de mettre votre objet en vente, en fonction de vos besoins et de l'état du marché. Vous pouvez également fixer un prix de réserve, c’est-à-dire un prix minimum en dessous duquel l'objet ne peut être adjugé. Ce dernier ne peut être supérieur à l’estimation basse. 

2. Signer la réquisition de vente

Requisition de vente

Réquisition de vente : L'estimation fixée, l'objet authentifié, le type de vente défini, vous devez remplir une réquisition de vente. Cette dernière est un contrat de mandat par lequel vous nous autorisez à vendre pour votre compte un ou plusieurs biens vous appartenant. Ce mandat est révocable à tout moment, mais une rupture préjudiciable peut conduire au versement de dommages et intérêts. La réquisition de vente doit comporter votre identité, la description des objets que vous donnez à vendre, la date et le lieu de vente s’ils sont fixés, l’estimation, et le prix de réserve le cas échéant. Y sont également indiqués nos frais de vente. Ils comprennent la rémunération de nos services et de certaines dépenses engagées à l’occasion de la vente : catalogue, publicité, honoraires d’expert, frais de transport et de magasinage, etc. 

L'objet est alors mis en vente

3. Après la vente

Cheque

Réglement : Après la vente, et si l’objet a trouvé preneur, nous vous adresserons, par courrier, votre règlement correspondant au prix d’adjudication, auquel seront soustraits les frais de vente. Pour des raisons de commodité, nous organisons la délivrance des biens à l’acheteur.

Invendu : si l’objet n’a pas trouvé d’acquéreur, nous vous proposons de le présenter dans une autre vente ou de vous le restituer. 

Défaut de paiement : si l’acquéreur n’est pas en mesure de régler son achat, la procédure dite de la folle enchère s’applique. Elle est établie à l’article L. 321-14 du Code de commerce. L’objet est remis en vente à la demande du vendeur dans un délai de trois mois, la différence éventuelle entre le prix d’adjudication initial et le nouveau demeurant à la charge du premier acquéreur défaillant. Si le vendeur n’en formule pas la demande, ou après trois mois, la vente est résolue de plein droit, l’adjudicataire pouvant rester redevable de dommages et intérêts.